GALERIE DE L’UQAM
ARIANE DE BLOIS
COMmISSAIRE

Faire un commissariat en art actuel implique de s’engager dans de multiples relations.

Avec les artistes, bien sûr, avec qui la collaboration et les liens de confiance sont essentiels
Avec leur pratique, leur vision artistique, leurs singularités et leurs références
Avec leurs œuvres  

La rencontre du travail précède souvent celle de l’artiste
L’œuvre est un liant

Faire un commissariat, c’est mettre des œuvres en dialogue
Des pensées et des humains

C’est tisser des liens avec un contexte plus large, avec d’autres œuvres
Par exemple, avec le magnifique recueil de poèmes Uiesh – Quelque part, de Joséphine Bacon, dont est tiré le titre de l’exposition

Et avec un archipel de sources et d’idées que je regroupe partiellement ici.

*
J’offre toute ma gratitude aux artistes faye mullen, Mona Sharma, Anna Binta Diallo et Leila Zelli avec qui les nombreux échanges par courriels, via Zoom ou à 2 mètres de distance dans un parc furent plaisants et extrêmement enrichissants.

Ariane De Blois

Détentrice d’un doctorat en histoire de l’art de l’Université McGill, Ariane De Blois œuvre dans le milieu de l’art actuel en tant qu’autrice, chercheuse et commissaire depuis une quinzaine d’années. Directrice artistique de Plein sud, centre d’exposition en art actuel à Longueuil, elle a fait partie du comité de rédaction de la revue esse arts + opinions, de 2014 à 2018. Ses projets commissariaux ont entre autres été présentés au Musée national des beaux-arts du Québec, à la Biennale de La Havane, à la Stadtgalerie de Berne et au Centro Nacional de las Artes à Mexico.

faye mullen

Par l’entremise d’une perspective bispirituelle et mixte autochtone (anishinaabe / algonquine / irlandaise / italienne), la démarche de faye mullen tend vers l’horizontalité, mettant en forme des imaginaires queers et des manières décoloniales de faire monde. Poursuivant un doctorat en études et pratiques des arts à l’UQAM, elle est titulaire d’un baccalauréat en beaux-arts de l’Ontario College of Art and Design (Toronto) et de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris ainsi que d’une maitrise de l’University of Toronto et d’un diplôme du Fresnoy – Studio national des arts contemporains (Tourcoing, France). Son travail a fait l’objet d’expositions collectives et individuelles en Asie, en Australie, en Europe et sur l’Île de la Tortue. Actuellement, sa démarche s’adapte à l’intérieur et aux côtés de la communauté de Tio’tia:ke / Mooniyang / Montréal.

www.instagram.com/fayeinacorn/

Mona Sharma

Mona Sharma est une artiste canadienne de première génération d’origine sud-asiatique qui vit et travaille à Montréal. Elle a obtenu une maitrise (2012) et un baccalauréat (2007) en beaux-arts (Painting and Drawing) de l’Université Concordia. Inspirée par les tensions provoquées par les diverses natures de ses origines, son objectif à travers l’art est d’entretenir une réflexion critique face à la manière dont se forment les individus et dont fonctionne notre société. Elle a exposé son travail dans des galeries à travers le Canada (entre autres Montréal, Saskatoon, Calgary, Edmonton) ainsi qu’aux États-Unis, et a été récipiendaire de plusieurs prix et bourses, notamment du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des arts du Canada et de MAI (Montréal, arts interculturels).

www.monasharma.byethost24.com

Anna Binta Diallo

Anna Binta Diallo est née à Dakar (Sénégal) et a grandi à Saint-Boniface (Winnipeg) sur le territoire traditionnel des peuples Anishinaabeg, Cree, Oji-Cree, Dakota et Dénés et de la nation métisse. Elle vit et travaille aujourd’hui à Montréal, ou Tio’tia:ke, sur le territoire traditionnel des Kanien’kehá:ka. Artiste visuelle multidisciplinaire canadienne, elle explore les thèmes de la mémoire et de la nostalgie pour créer des œuvres inattendues sur l’identité. Elle a obtenu un baccalauréat à l’Université du Manitoba (2006) et une maitrise (MFA in Creative Practice, 2013) au Transart Institute, à Berlin. Ses œuvres ont été exposées à l’échelle nationale et internationale, à Winnipeg, à Montréal, à Toronto, à Vancouver, à Keuruu (Finlande) et à Berlin (Allemagne). Diallo a été récipiendaire de plusieurs bourses et distinctions. En 2019, elle a notamment été sélectionnée comme finaliste pour le Salt Spring Island National Art Prize.

www.annabintadiallo.com

Leila Zelli

Née àTéhéran (Iran), Leila Zelli vit et travaille à Montréal. Détentrice d’une maitrise (2019) et d’un baccalauréat (2016) en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, elle s’intéresse aux rapports que l’on entretient avec les idées « d’autres »et « d’ailleurs » et plus spécifiquement au sein de cet espace géopolitique souvent désigné par le terme discutable de « Moyen-Orient ». Son travail a, entre autres, été présenté à la Galerie Bradley Ertaskiran (2020), au Conseil des arts de Montréal (2019-2020), à la Galerie de l’UQAM (2019, 2015) et à la Foire en art actuel de Québec (2019). Ses réalisations font désormais partie de la collection du Musée des beaux-arts de Montréal, de la collection Prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec et de la collection du Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul.

www.leilazelli.com