GALERIE DE L’UQAM
ARIANE DE BLOIS
Commissaire

À l’heure où nous éprouvons péniblement l’interdiction de nous rassembler et où les technologies de l’information et de la communication sont parmi les seuls moyens de maintenir le lien avec les autres, nous interroger sur nos modalités d’être au monde est devenue une question pressante, notamment eu égard aux violences graves et systémiques que subissent plusieurs communautés et populations, ici même, comme ailleurs.

Dans son essai Habiter le monde, l’économiste et écrivain Felwine Sarr avance que les multiples crises que nous traversons (climatique, migratoire, montée des extrémismes) sont imbriquées les unes aux autres, et découlent d’une seule et même crise de la relationalité. Malgré une plus grande connectivité globale, nos rapports entre individus, groupes et sociétés ainsi qu’avec la nature qui nous accueille demeurent profondément marqués par des schèmes de domination. Ces derniers sont néanmoins remplaçables par une reconfiguration des régimes narratifs et visuels.

Comme autant de « contre-visualités », les œuvres rassemblées au sein de Quelque part, autrement s’emploient, poétiquement, à figurer différemment le monde. À travers des propositions personnelles et des points de vue ouvertement situés, les artistes faye mullen, Mona Sharma, Anna Binta Diallo et Leila Zelli explorent de manière croisée l’enchâssement des temporalités et des histoires, et le partage inégal des espaces, des territoires et des imaginaires.

Tandis qu’Internet reconduit les biais de pouvoir et sert de lieu propice au foisonnement d’idées extrémistes, des voix, des regards et des récits trop souvent occultés réussissent néanmoins à percer l’écran. En se servant d’images qui circulent sur le Web comme matière première, en les remixant et en se mettant respectivement en scène dans leurs œuvres, les quatre artistes font émerger des perspectives singulières, à rebours du régime visuel habituel. Afin que de la surface écranique s’opère vers le réel un transfert de nouveaux affects.

en relations

AASAMISAG

faye mullen

Manifeste

Mona Sharma

Negociations II

Anna Binta Diallo

Pourquoi devrais-je m'arrêter?

Leila Zelli